10/01/2017

Les mythes de la chirurgie réfractive

Même si la chirurgie réfractive des yeux a été mise en place depuis une quinzaine d’année et que depuis elle n’a cessé d’évoluer, des préjugés persistent encore.

Réalisez votre chirurgie des yeux chez Polycliniqueplus et profitez des tarifs avantageux : [ https://www.polycliniqueplus.com/ ]

chirurgie-yeux.png

Dans ce billet, nous essayerons de vous exposer les fausses idées les plus courantes en ce qui concerne cette intervention :

Le risque de devenir presbyte augmente si on subit une chirurgie réfractive.

Faux, la chirurgie réfractive s’exerce sur la cornée alors que la presbyte est en rapport avec une perte de la souplesse au niveau du cristallin.

La chirurgie réfractive est contre indiqué chez les personnes qui portent des lentilles de contact de façon prolongée.

Faux, puisque il suffit de ne plus porter les lentilles de contact pendant une certaine période (au minimum deux semaines) pour que la cornée retrouve sa forme physiologique.

L’intervention de chirurgie réfractive est contre indiqué à partir d’un certain âge.

Faux, il est vrai que l’âge fait partie des critères de décision mais il n’existe aucune limite.

Une chirurgie réfractive ne peut avoir lieu qu’une seule fois

Faux, la chirurgie réfractive peut avoir lieu plusieurs fois l’essentiel est de laisser une épaisseur minimale de la cornée de l’ordre de 250 à 300 microns.

Pour les femmes, la chirurgie réfractive doit avoir lieu quand elles décident de ne plus avoir d’enfant.

Faux, il n’existe aucune étude scientifique qui prouve que la grossesse est à l’origine d’une baisse de l’acuité visuelle, et si elle existe elle est transitoire.

La chirurgie réfractive ne peut pas traiter les troubles visuels trop importants.

Comme toute technique la chirurgie réfractive a ses limites, cependant si certains critères de la cornée à savoir la régularité et l’épaisseur sont vérifiés, la chirurgie réfractive par laser permet de traiter la myopie jusqu’à -10 dioptries (unité de mesure du défaut visuel), l’hypermétropie jusqu’à +4 dioptries et l’astigmate jusqu’à -6 dioptries.

Les commentaires sont fermés.