04/09/2017

La médecine esthétique

La médecine esthétique connaît de nos jours un essor considérable.

Complémentaire de la chirurgie esthétique, la médecine esthétique est presque aujourd'hui sa rivale tant les produits et machines utilisés sont performants et donnent des résultats spectaculaires sur les rides et les imperfections de la peau.

Aussi aboutie que soit la chirurgie esthétique 4 personnes sur 5 ne se feront pas opérer et préféreront les interventions de médecine esthétique.

La médecine esthétique est utilisée soit en prévention, soit en complément de la chirurgie. Elle permet de préserver son capital jeunesse ou de faire durer plus longtemps les résultats d'une opération esthétique. La médecine esthétique s'adresse donc à des personnes jeunes.

En anticipant, on prévoit que la médecine esthétique ne fera que se développer. Parce que les hommes et les femmes travaillent, qu'ils sont pressés, qu'ils veulent des suites courtes et légères et des résultats immédiats. La médecine esthétique répond tout à fait à ces attentes.

injections au niveau du face.jpg

Le Botox : produit star en médecine esthétique

L'injection de Botox se fait directement dans le muscle pour diminuer sa force de contraction. Elle paralyse les contractions des muscles responsables des rides d'expression. Elle immobilise donc le muscle et réalise une remise en tension et un lissage de la peau. C'est ce qu'on appelle l'effet lifting des injections de Botox.

Usages cliniques courants

Actuellement, la toxine botulique est le plus couramment utilisé dans la gestion des lignées hyperfonctionnelles. Auparavant, les lignes hyperfonctionnelles étaient la source d'une grande consternation pour les personnes touchées par elles. Ces lignes ont souvent amené les malades à être méfiants, anxieux, effrayés ou fatigués. Dans le passé, les chirurgiens plasticiens n'avaient que des options chirurgicales dans leur arsenal.

Ces procédures ont souvent fourni une amélioration minimale et les patients exposés aux risques associés à la chirurgie. Les injections de toxine botulique ont donné l'occasion de gérer ces lignes hyperfonctionnelles avec une morbidité minimale. Les 3 sites les plus courants pour l'injection sont les glabelles, les pieds de corbeaux periorbital et les zones de front.

Les commentaires sont fermés.