30/10/2017

Au marché de la beauté en Corée :

En Corée du sud, les filles ne plaisantent pas avec leur apparence ; Etre belle n'est pas une simple coquetterie.

La beauté permet aux femmes de trouver un mari et un emploi d’où c’est une arme d’ascension sociale.

Partout, dans le métro ou dans la rue, il est impossible de croiser une femme au visage nu et à l’aspect négligé. Les femmes ne peuvent pas sortir sans maquillage car le regard des autres est très important et on ne doit pas se différencier. Dans cette société pas d’existence individuelle mais c’est le groupe qui fait qu’on existe.

  Les coréennes ont été éduquées à la beauté dès le berceau, on leur enseigne le devoir d’êchirurgie-coree.jpgtre belles pour réussir leur vie.

Les critères de beauté ont changé, le fantasme actuel de visage mince et de double paupières est récent, en effet aujourd’hui une coréenne doit avoir un teint pâle et nacré comme de la porcelaine. Un front très légèrement bombé. Les yeux débridés avec des cils recourbés. Un nez petit et fin. Une bouche en cœur et des pommettes hautes avec un menton pointu pour avoir le visage qui ressemble à un cœur.

Les cheveux bruns sont jugés plus doux.

Pour avoir cet idéal esthétique, les femmes font de plus en plus appel à la chirurgie esthétique. Le débridage des yeux s’est tellement banalisé qu’il n’est même plus considéré comme un acte chirurgical. C’est l’orthodontie des coréennes !  

La chirurgie esthétique en Corée:

Recourir à la chirurgie plastique n’est pas tabou à Séoul et les cliniques sont nombreuses et installées les unes à côté des autres. Les chirurgiens coréens sont reconnus pour leur savoir-faire et attirent même les chinoises qui font le déplacement pour se métamorphoser le temps d’un week end.

Il n’est d’ailleurs pas rare de croiser des jeunes femmes avec des pansements sur le nez, signe d’une rhinoplastie récente ou un masque de soutien pour les mâchoires signe d’un rabotage récent du menton.

Les commentaires sont fermés.