24/04/2017

Généralités sur les injections au niveau du visage

Le but de ces informations est d’apporter tous les éléments d'information nécessaires et indispensables pour vous permettre de prendre une décision en parfaite connaissance de cause pour avoir une injection au niveau du visage

acide-hyaluronique-tunisie.jpeg

Contre-indications des injections

Il y a des contre-indications communes aux produits injectables auxquelles il faut ajouter des contre-indications spécifiques notamment pour la toxine botulique.

Il s’agit essentiellement :

-        Des maladies auto-immunes

-        Des affections allergiques graves en phase aiguë

-        Des affections granulomateuses

-        Des Herpès récurrent sur les zones à injecter (lèvres)

-        Des traitements immunosuppresseurs

-        Des allergies connues à la lidocaïne

-        De la Grossesse et de l’allaitement

Dans tous les cas ces contre-indications doivent être recherchées par le praticien avant toute injection.

Conclusion

N’injecter que des produits reconnus et très utilisés et ne jamais injecter des produits non résorbables qui peuvent être à l’origine des réactions inflammatoires et de réaction de rejet même de nombreuses années plus tard. Ce sont ces produits qui sont à l’origine de la mauvaise réputation des injectables. Il faut préférer des produits résorbables ou des autogreffes.
Toutes ces injections ont des indications esthétiques et non esthétiques dont les conséquences thérapeutiques sont quotidiennes.
Il est indispensable de connaître les produits et leurs indications, ce qui permet pour une optimisation du résultat une combinaison des différentes techniques (lipofilling + lifting du visage ou lipofilling + lifting + toxine botulique) et la combinaison de différents produits injectables.
L’intérêt de ces produits leur simplicité et leur innocuité explique le développement des gestes a minima discrets, non invasifs naturels mais répétitifs.

14/04/2017

Réduction mammaire et la chirurgie bariatrique

Pour les femmes très obèses qui envisagent les procédures bariatriques et la chirurgie de réduction mammaire, des résultats optimaux sont obtenus lorsque la perte du poids est atteinte en premier.

Bien que la réduction initiale du sein ait des avantages, les femmes peuvent être déçues par l'apparence de leurs seins après une perte de poids massive. Ainsi, les patients qui envisagent des procédures bariatriques devraient être encouragés à poursuivre cette opération avant de procéder à la réduction mammaire.

 

Les meilleurs résultats lors de la chirurgie obésité effectuée avant la réduction mammaire

Les chercheurs ont analysé la satisfaction des patients souffrant d'obésité morbide et qui ont eu une perte de poids massive. L'obésité est définie comme un indice de masse corporelle de 30 ou plus, et les femmes qui ont une obésité morbide ont souvent un indice de masse corporelle d'environ 54.

Les procédures de la chirurgie d’obésité peuvent affecter l'apparence des seins en raison de l'excès de peau et d'autres changements. Après la perte de poids massive, 86 pour cent des femmes qui ont réalisé une mammoplastie pensaient que leurs seins avaient l'air pire. 

Plus de 70% des femmes prévoient chaque année une nouvelle intervention chirurgicale pour améliorer l'apparence de leurs poitrines. 

En raison des avantages de la réduction du sein y compris le soulagement des symptômes graves liés au lait maternel, la plupart des femmes ne regrettaient pas leur décision d'avoir une réduction mammaire. Toutefois, si le but est de donner des conseils à un ami, ils ont dit qu'ils recommanderaient de perdre du poids avant de subir une chirurgie de réduction mammaire.

Parmi les femmes qui ne subissent une réduction mammaire, 71 pour cent ont estimé l'apparence de leurs seins était pire après la chirurgie obésité. La moitié prévoit avoir une chirurgie de réduction mammaire, alors que plus 30 % ont dit qu'elles le feraient si elles pouvaient se le permettre.

Les nouveaux résultats suggèrent que la plupart des femmes ne sont pas satisfaites de l'apparence de leurs seins après une perte de poids massive, si oui ou non ils subissent une chirurgie de réduction mammaire avant de faire une sleeve gastrique ou bien un bypass gastrique.

La réduction mammaire a des avantages y compris la douleur réduite et une capacité accrue à exercer, l'aspect final des seins semble mieux si la chirurgie de réduction mammaire est réalisée après une chirurgie d’obésité.

17:12 Publié dans obésité | Lien permanent | Commentaires (0)

13/04/2017

Liposuccion sans chirurgie ou la liposuccion douce

La liposuccion sans chirurgie existe et on parle même de liposuccion douce, en fait c’est une technique qui ne nécessite pas d’opération, car il n’y a pas d’aspiration de la graisse. On parle d’ailleurs de morpholiposculpture au lieu d’employer le terme liposuccion sans chirurgie.

 

Cette méthode repose sur un système d’injection d’eau légèrement salée dans les zones à traiter, qui sera suivie de différents soins afin d’aider le corps à se débarrasser lui-même de la graisse superflue. Ces interventions doivent se faire sous un contrôle médical, car c’est le médecin, suite à une première consultation, qui établira le protocole à mettre en place pour réaliser une liposuccion sans chirurgie. Le nombre d’injections, la quantité de produits injectés, et les soins qui les suivront seront adaptés à votre problème particulier, afin d’obtenir les meilleurs résultats.

 liposuccion3.jpg

La liposuccion sans chirurgie est en fait un ensemble de soins qui seront pratiqués sur plusieurs séances, dont le nombre variera en fonction du volume que vous souhaitez perdre. En moyenne, il est possible de perdre 1 à 2 centimètres de graisse à chaque séance. Les avantages de cette technique sont multiples, les résultats sont visibles dès la fin de la séance, et vous pouvez reprendre une activité normale dès que vous sortez du cabinet médical.  De plus comme c’est un traitement qui s’effectue sans opérations chirurgicales, les risques sont pratiquement nuls et les effets secondaires éventuels sont sans commune mesure. Vous ne risquez pas de développer des bleus ou des équimoses important après une séance. Et enfin, comme c’est le corps qui se débarrasse lui-même des graisses, le phénomène de relâchement de la peau est beaucoup moins important, voire complètement inexistant. Le corps a le temps entre chaque séance de s’adapter à votre perte de graisse, car elle est beaucoup plus progressive.

 

Mais la liposuccion sans chirurgie présente aussi des inconvénients, tout d’abord cette technique ne peut être employée que pour traiter des petites surfaces sur des zones très localisées. La perte de graisse n’a en effet rien à voir avec le résultat que la liposuccion avec aspiration peut vous permettre d’obtenir. De plus, les tarifs des prestations sont quand même assez élevés pour un résultat qui peut être aléatoire, puisqu’il faut compter de 1000 à 2500 € en fonction de la zone à traiter, et la prestation se fera lors de 2 à 4 séances. Avec à chaque fois une semaine de pause entre chaque séance.

 

Les détracteurs de cette technique insistent sur le fait qu’aucune étude comparative n’a été effectuée pour comparer l’efficacité de la liposuccion sans chirurgie, à la liposuccion avec aspiration et que les résultats promis sont souvent bien au-dessus de la réalité. Ils disent aussi que cette technique est très récente, elle n’existe en France que depuis deux ans, et l’on n’a donc pas le recul nécessaire pour connaitre exactement les effets secondaires éventuels et surtout l’évolution des résultats dans le temps.

 

Comme vous l’avez sans doute compris, la liposuccion sans chirurgie est plus proche des massages drainant et autre type de soin du même style que de la chirurgie esthétique qui vous permet de réellement modeler votre silhouette. Donc cette technique peut éventuellement être intéressante pour traiter des graisses très localisées et en petite quantité, sinon il faudra s’orienter vers la liposuccion traditionnelle.